Hébert, Marguerite

Birth Name Hébert, Marguerite
Gramps ID I1619
Gender female

Events

Event Date Place Description Notes Sources
Birth 1720    
Event Note

S.A. White - message août 2012

À propos de la nommée Marguerite Hébert qui a été enterrée à Yamachiche le 8 décembre 1798, elle n’était pas la fille de René Hébert et de Marie Boudrot qui est mentionnée à la page 831 de la première partie du Dictionnaire généalogique des familles acadiennes, mais plutôt la fille de Jean Hébert et d’Élisabeth Granger dont la famille figure dans la deuxième partie de mon ouvrage. Toutes les deux Marguerite ont épousé des Jean-Baptiste LeBlanc. Comme il dit à la page 831 de la publication précitée, la fille de René s’est mariée au fils de René LeBlanc et de Jeanne Landry. La fille de Jean Hébert a cependant épousé vers 1745 le fils de Pierre LeBlanc et de Marie Landry.

J’ai publié une notule au sujet de ces deux Marguerite et leurs deux Jean-Baptiste dans notre bulletin Contact-Acadie, no 17 (juin 1991), p. 29-34. J’y ai expliqué que le souvenir de l’écrivain Raphaël Bellemare, cité par F. L.-Desaulniers dans la seconde note à la page 123 du quatrième tome de son œuvre Les vieilles familles d’Yamachiche, à l’effet que son père, Paul Bellemare, était le (petit-)neveu d’Honoré Hébert, de Saint-Grégoire, démontre que la grand-mère de Paul, Marguerite Hébert, était la sœur d’Honoré. Or, Honoré était l’un des célèbres quatre frères Hébert, dont les père et mère étaient Jean Hébert et Élisabeth Granger. Quant au grand-père de Paul Bellemare, il était le fils de la veuve Pierre LeBlanc, qui le suit sur la liste des Acadiens au Massachusetts en 1763. Cette même veuve Pierre LeBlanc a suivi ses fils et bru à Yamachiche, où elle est décédée en octobre 1770. La famille de Jean Hébert et d’Élisabeth Granger a aussi été exilée au Massachusetts.

L’autre couple Jean-Baptiste LeBlanc Marguerite Hébert a cependant été déportée au Connecticut. Sur la liste des Acadiens dans cette colonie en 1763, Jean-Baptiste LeBlanc figure à titre de veuf. C’est à cause de ça que je note à la page 831 de mon dictionnaire généalogique que Marguerite à René Hébert est décédée avant ce « recensement », qui porte la date du 14 août 1763. Ensuite, son veuf Jean-Baptiste et leurs enfants sont restés de façon permanente en Nouvelle-Angleterre. À titre de preuve, nous avons ici la correspondance que Placide Gaudet entretenait entre 1914 et 1915, avec madame Caroline Winslow du Connecticut, qui était la descendante de cette famille

 

Parents

Relation to main person Name Relation within this family (if not by birth)
Father Hébert, René [I1613]
Mother Boudreau, Marie [I1614]
    Brother     Hébert, Jean [I1615]
    Brother     Hébert, Pierre Simon [I1616]
    Brother     Hébert, Joseph [I1617]
    Sister     Hébert, Marie [I1618]
    Brother     Hébert, Charles [I1601]
         Hébert, Marguerite [I1619]
    Sister     Hébert, Judith [I1620]
    Brother     Hébert, Olivier [I1621]
    Brother     Hébert, Jacques [I1622]
    Brother     Hébert, Jean Baptiste [I1623]
    Brother     Hébert, Armand [I1624]
    Brother     Hébert, Francois [I1625]

Pedigree

  1. Hébert, René [I1613]
    1. Boudreau, Marie [I1614]
      1. Hébert, Jean [I1615]
      2. Hébert, Pierre Simon [I1616]
      3. Hébert, Joseph [I1617]
      4. Hébert, Marie [I1618]
      5. Hébert, Charles [I1601]
      6. Hébert, Marguerite
      7. Hébert, Judith [I1620]
      8. Hébert, Olivier [I1621]
      9. Hébert, Jacques [I1622]
      10. Hébert, Jean Baptiste [I1623]
      11. Hébert, Armand [I1624]
      12. Hébert, Francois [I1625]

Ancestors